Dark circus

Je laisse, tu laisses, nous laissons deux mille dix-sept – la bougresse – sans messe, juste la fête

Tout presse

Hyper action, extrême onction

Pas de regrets, tout oublier – satisfaction

Une année passée, qui glisse et se déplace, une autre à l’horizon

Je suis pressée, éclipses, tout passe, pas trop de casse

Laisse venir les mots, les émaux, les lumières, l’or des secrets

Deux mille dix-huit en ligne de mire

Pas de fuite, une suite, juste te dire

La promesse – la vie refait surface, la casse se tire

Dans l’ombre, des créateurs, des créatrices, des cicatrices

Même pas mal. Rien ne sombre. Plus de pleurs, plus de précipices

La promesse – la vie refait surface, intérieur, extérieur

Jeu des profondeurs sombres, artifices…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s